Villas
Maisons
Riads
Appartements
Commerces
Terrains




 
  

VENTES
ACHATS
LOCATIONS
Villas
Maisons
Riads
Appartements
Commerces




 
  

Villas
Maisons
Riads
Appartements
Commerces
Terrains




 
  

Groupe Al Omrane : L'investisseur public numéro 1 au Maroc












C'est fait. Les opérateurs publics de l'habitat (le Holding d'Aménagement Al Omrane et les sept ERAC) ont tenu, chacun, son conseil d'administration au cours du mois de février. L'heure est donc au bilan. " Un bilan plus que positif ", assure Belhaj Filai Abdelaziz, président du Conseil de surveillance du Holding. Chiffres à l'appui, ces derniers prouvent que les réalisations dépassent les prévisions.

L'année passée, les opérateurs publics de l'Habitat ont mis en chantier près de 71.000 lots de terrain, près de 13.000 logements et pas moins de 1.000 commerces et de 59.000 unités de restructuration des quartiers d'habitat non réglementaires. Par restructuration, il est entendu la viabilisation des logements anarchiques, en dehors des bidonvilles.

Les nombreux chantiers ouverts ont permis l'achèvement de plus de 110.000 unités. Près de la moitié de ce chiffre concerne des unités de production nouvelle (42.181 lots, 5.982 logements et 1.495 commerces). Le reste concerne des unités de restructuration.

Ce travail a nécessité un investissement de plus de 5 milliards de DH. L'essentiel de ce montant (70%) provient des avances clients. Le groupe Al Omrane conforte ainsi sa place de leader dans le domaine de l'investissement public. Il demeure le premier investisseur parmi l'ensemble des entreprises publiques du Royaume.

C'est grâce au groupe que le ministère de l'Habitat se classe troisième en matière d'investissement, après le département de l'Equipement et du Transport et le ministère de l'Energie. Les trois ministères totalisent, à eux seuls, 61% de l'ensemble des investissements de l'Etat.
Un chiffre d'affaires de près de 6 milliards de DH en 2007.

En 2007, Le groupe Al Omrane compte poursuivre sa stratégie de résorption des bidonvilles, de requalification urbaine et de réhabilitation, de traitement de l'habitat menaçant ruine, d'aménagement foncier, de construction de logements sociaux, de création de nouvelles villes satellitaires à l'instar de Tamesna et Tamansourt et de consolidation de son partenariat avec le secteur privé.

Ainsi, les opérateurs publics de l'habitat tablent sur un chiffre d'affaires de près de 6 milliards de DH. Pour y arriver, ils comptent investir 6,6 milliards de DH. Cet investissement leur permettra la mise en chantier de 166.250 unités dont 84.905 lots, 21.572 logements et 1.972 commerces ainsi que 57.800 unités de restructuration. Il devra également leur permettre de terminer la réalisation de 127.700 unités dont 78.185 lots, 6.394 logements et 734 commerces ainsi que 42.400 unités de restructuration.

Encore plus de titres fonciers
En 2007, il est prévu la création de plus de 50.000 titres fonciers. Le but est de mettre en valeur la propriété et de créer un sentiment de sécurité et de protection chez le détenteur du titre. Lequel constitue une garantie réelle et certaine pour l'accès au crédit.

Plans de restructuration
Les ERAC (Établissements régionaux d'aménagement et de construction), filières du Holding Al Omrane, sont en voie de transformation en sociétés anonymes. La loi 27-03 adoptée récemment par le Parlement les y autorise.

Dans le chapitre des restructurations, Al Omrane, né de la fusion de l'ANHI, de la SNEC et de la société Attacharouk, est désormais dirigé par un directoire et un conseil de surveillance. Le groupe apporte les dernières retouches à son dossier d'introduction en Bourse. Une introduction que ses responsables disent imminente.

LE REPORTER
Mohamed Zainabi


www.tamesna.net  (C)